Actus

Soutenir le combat contre l’hémophilie au Liban

Liban
Publié le 05 Jan 2023

L’association Tulipe a effectué une donation d’une importance stratégique à l’intention de l’Association Libanaise de l’Hémophilie. Réalisée en partenariat avec Takeda France, elle a été reçue le 27 décembre dernier au Liban. 

Il s’agit d’un envoi d’une quantité conséquente d’Advate et de Feiba en flacon. Envoi qui permettra à l’Association Libanaise de l’Hémophilie d’aider des personnes souffrant de cette maladie. Ces traitements sont efficaces pour prévenir et traiter les accidents hémorragiques. Ces traitements sont aujourd’hui inaccessibles au Liban en raison de la situation dramatique que vit le pays. Et comme on l’explique chez l’Association Libanaise de l’Hémophilie, ces produits de santé, donnés par l’association Tulipe et son partenaire,  pourront aider ou sauver des centaines de bénéficiaires : « Grâce aux ‘’traitements complets’’ les personnes hémophiles peuvent mener une vie normale et saine. En revanche, les personnes qui ne reçoivent pas les soins nécessaires risquent de mourir à très jeune âge, ou même s’ils réussissent à survivre, ils risquent de souffrir plus tard d’un handicap aux articulations. »

flacon advate

Flacon d’Advate (image d’illustration – Takeda)

Hémophilie : 500 cas au Liban

Le média Ici Beyrouth évoquait en juin dernier le nombre de 500 cas libanais pour cette maladie hémorragique rare, causée par un manque ou l’absence de facteurs de coagulation. Il s’agit du facteur 8 dans le cas de l’hémophilie A et du facteur 9 dans l’hémophilie B. Cette affection qui touche “une personne sur 10 000” à la naissance se caractérise par des saignements prolongés suite à une blessure ou un traumatisme, ils peuvent être également spontanés, sans cause particulière. Créée en 1992, l’Association libanaise pour l’hémophilie « basée sur du bénévolat » est l’organisation de référence pour les victimes de cette grave affection au Liban. Depuis sa fondation, l’association, membre de la Fédération Mondiale de l’Hémophilie, assurait fin 2021 à travers son centre de soins, l’unique du pays dans cette catégorie, un suivi et une prise en charge globale de 490 patients atteints d’hémophilie et d’autres troubles héréditaires de la coagulation. Parmi les actions menées : diagnostic, traitement, prévention, réhabilitation, physiothérapie, éducation et sensibilisation à la maladie, aide aux parents et aux malades pour l’autotraitement, ateliers collectifs… 

Hémophilie au Liban

Il existe plusieurs centaines de cas d’hémophilie au Liban  (Image Ici Beyrouth)

Des dons de matériel de santé réguliers au Liban

Aujourd’hui, l’association et le centre de soins souffrent d’un cruel manque de moyens, car frappés de plein fouet par la crise qui n’en finit pas d’enfoncer le pays. Ne bénéficiant d’aucun soutien de l’État, elle compte sur les dons de la Fédération mondiale de l’hémophilie pour traverser cette phase difficile et continuer à assurer sa mission auprès des malades, en maintenant les soins coût que coûte. Cette année, l’association Tulipe est également intervenue à deux reprises en faveur de l’Ordre de Malte Liban. Depuis 2020 et la tragique explosion à Beyrouth, l’établissement pharmaceutique intervient régulièrement pour soutenir la population du pays, avec des envois réguliers de médicaments et matériel de santé via le Centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, l’Ordre de Malte Liban et maintenant l’Association Libanaise de l’Hémophilie.